• 22 juin 2018
Le Mot du Président
Pr Stanislas OUARO

L’Université Ouaga II, créée dans un contexte de crise universitaire, par décret n° 2007-834/PRES/PM/MESSRS/MEF du 12 décembre 2007, s’est fixée pour objectif de contribuer significativement à la résolution des problèmes de formation et de recherche au Burkina Faso. Elle entend de la sorte jouer le rôle de (...)
UO2 en images
Revues Scientifiques
Compteur de visite
Aujourd'hui : 232
Hier : 356
Total : 367124
SESSION DE FORMATION AU CONCOURS D’AGREGATION EN SCIENCES JURIDIQUES, POLITIQUES, ECONOMIQUES ET DE GESTION.

L’Université Ouaga II, à travers la Vice-présidence chargée de la Recherche et de la Coopération Internationale (VP/RCI), a organisé une session de formation au profit des enseignants-chercheurs, futurs candidats au concours d’agrégation en Sciences Juridiques, Politiques, Economiques et de Gestion du CAMES.
La cérémonie d’ouverture des travaux de ladite session a eu lieu le lundi 09 avril 2018 à partir de 9 heures dans la salle de conférence de l’Institut Supérieur des Sciences de la Population (ISSP) de l’Université Ouaga I Pr Joseph Ki-zerbo. Elle a été placée sous le patronage du Professeur Alkassoum MAIGA, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation.

Deux allocutions ont marqué cette cérémonie d’ouverture : le mot de bienvenue du Président de l’Université Ouaga II et le discours du Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation.
Dans son intervention, le Professeur Adjima THIOMBIANO, Président de l’Université Ouaga II s’est réjoui de la tenue effective de la présente session de formation. Il a souhaité la bienvenue à tous les participants et particulièrement aux enseignants-chercheurs venus d’autres pays pour assurer la présente formation. Il a traduit ses remerciements au Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation pour l’appui constant qu’il apporte dans la conduite des activités de l’Université Ouaga II en général et, en particulier, à la promotion des enseignants-chercheurs. Il a émis le souhait que cette activité soit inscrite dans le programme d’activités du ministère dans la mesure où elle s’étend désormais aux autres Universités Publiques du Burkina. Il a terminé ses propos en exhortant l’ensemble des enseignants-chercheurs, futurs candidats aux concours d’agrégation du CAMES, à tirer pleinement profit de cette belle opportunité en participant massivement et activement aux différentes sessions afin de mieux comprendre et maitriser la philosophie et les exigences du concours.

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’innovation, a saisi l’occasion pour féliciter le Président de l’Université Ouaga II avec toute son équipe pour tous les efforts qu’ils déploient pour offrir aux enseignants-chercheurs ce cadre idéal de préparation aux concours d’agrégation du CAMES. En apprenant que les autres universités ont commencé à s’impliquer dans l’organisation de ces formations, le Ministre a salué vivement cet esprit de mutualisation des ressources pour la préparation de cette session. Il a rassuré pour sa part, que son département continuera de soutenir de telles initiatives qui visent l’accroissement des taux d’encadrement dans les institutions d’enseignement supérieur de notre pays. Il a rappelé aux candidats que cette session de formation ne saurait se substituer à la préparation personnelle. Les sessions de formation doivent être considérées comme un complément et par conséquent, la préparation individuelle des candidats est primordiale. C’est sur cette note qu’il a declaré ouverte la session de formation au concours d’agrégation du CAMES en Sciences Juridiques, Politiques, Economiques et de Gestion qui se déroulera du 09 au 14 avril 2018.

La clôture des travaux de la session s’est effectuée le vendredi 13 avril 2018, sous la présidence du Professeur Pam ZAHONOGO, Vice-président chargé de la Recherche et de la Coopération Internationale de l’Université Ouaga II.

Hamado TOUGRI
Chargé de presse et de communication