• 18 décembre 2018
Le Mot du Président
Pr Adjima THIOMBIANO

L’Université Ouaga II, créée par décret n° 2007-834/PRES/PM/MESSRS/MEF du 12 décembre 2007 dans un contexte de crise universitaire, s’est fixée pour objectif, de contribuer significativement au développement socio-économique de la société burkinabè à travers une formation et une recherche de qualité. Elle (...)
UO2 en images
Revues Scientifiques
Compteur de visite
Aujourd'hui : 133
Hier : 380
Total : 459110
ASSEMBLEE GENERALE DE LA COMMISSION D’INDEMNISATION AVEC LES POPULATIONS DE SAABA ET DE LOUMBILA AFFECTEES PAR LA CONSTRUCTION DE L’UNIVERSITE OUAGA II SUR SON SITE.

Le Président de la commission chargée de déterminer les indemnités d’expropriation pour cause d’utilité publique urgente pour la libération du site de l’Université Ouaga II a entrepris une série de rencontres avec les propriétaires terriens, possesseurs et exploitants des communes de Saaba et de Loumbila. L’objectif de ces rencontres était de partager avec les populations impactées par ledit site, un certain nombre d’informations et de leur présenter une feuille de route pour les activités à venir de la commission d’indemnisation.

La première rencontre a eu lieu le lundi 03 décembre 2018 avec les populations de Saaba et la deuxième s’est tenue le mardi 04 décembre 2018 avec les populations de Loumbila. Les deux rencontres se sont tenues respectivement à la préfecture de Saaba et à la Mairie de Loumbila en présence de certains membres de la commission interministérielle pour le règlement du litige foncier de l’Université Ouaga II, en l’occurrence Monsieur le Gouverneur de la Région du Centre (superviseur), Madame le Gouverneur de la Région du Plateau Central (Président) et Monsieur le Président de l’Université Ouaga II (membre).

Deux présentations ont été faites au cours de ces rencontres : la première a porté sur la situation du traitement des chevauchements de terrains et la seconde a porté sur les fiches de collecte de données complémentaires.

La première présentation a fait cas des résultats des travaux de la sous-commission mise en place pour faire le point des chevauchements des données récoltées entre les propriétaires terriens, entre les acquéreurs et entre propriétaires terriens et acquéreurs. Ce travail a permis de trouver un consensus et de dégager environ 50 hectares. Toutefois, le manque à gagner à travers les chevauchements de terrains reste toujours important, soit près de 250 hectares, environ. Un appel a donc été lancé à l’endroit des propriétaires, possesseurs et exploitants concernés qui n’ont pas pu se présenter à la sous-commission lors de son passage, à bien vouloir le faire afin de permettre la poursuite des travaux, car la mise à niveau de ces empiètements est une condition préalable et essentielle pour la mise en exécution du processus d’indemnisation.

La seconde présentation a permis de porter à la connaissance des populations, les informations qui sont attendues d’elles lors du passage de la sous-commission de collecte des données complémentaires. En rappel, le Président de la commission a précisé que ces informations permettront de savoir les attributaires potentiels des parcelles dans le cadre du recasement des populations impactées par la construction du site de l’Université Ouaga II. Feront partie de cette sous-commission, le Chef du village ou son représentant, le chef de terre, le conseiller du village, le responsable CVD du village et les agents techniques de la DADF et de l’Université Ouaga II.

La feuille de route proposée par le Président de la commission d’indemnisation prévoit la mise en place de la sous-commission de recensement des informations complémentaires dès la première semaine du mois de décembre 2018. Suivront ensuite, la formation des membres de la sous-commission sur l’administration des fiches de recensement au cours de la deuxième semaine du mois de décembre 2018 et le travail de collecte à proprement parler courant les troisième et quatrième semaine ; le traitement des informations collectées et la restitution des résultats interviendront à la première, deuxième et troisième semaine du mois de janvier 2019.

A l’issue des présentations, des échanges francs ont pu se tenir entre les populations concernées et les représentants de la commission d’indemnisation, toute chose qui a permis d’apporter des réponses aux préoccupations qui ont été soulevées. Les échanges se sont déroulés dans une bonne ambiance, teintée de courtoisie et de respect d’autrui, ce qui a été salué à sa juste valeur par les Gouverneurs. Ceux-ci ont souhaité par ailleurs que cette attitude se poursuive lors des prochaines échéances afin de permettre un aboutissement heureux du processus d’indemnisation.

Le service de communication UO2